Retour à tous les Évènements

La Grande solution (La Peste blanche)

Hugo Haas

Titre original : Bílá nemoc

Tchécoslovaquie • 1937 • 1h46 • VOSTF

Présenté par Pascal ORY et Oliver Loubes

Le film se passe dans un pays hypothétique sur lequel règne un dictateur à grandes bottes, qui convainc son peuple d’entrer en guerre en lui promettant la gloire. L’enthousiasme belliqueux est à son comble et le pays s’arme : le baron Krog, marchand de canons, a pu constituer des stocks importants. Mais un mal mystérieux commence à se développer et ne s’attaque qu’aux hommes de plus de quarante-cinq ans. Surnommé « la peste blanche », il semble incurable. Mais un jour, apparaît un pauvre médecin des quartiers populaires, le docteur Galén, qui possède le remède contre ce fléau. Il annonce qu’il ne le donnera qu’à ses clients les plus pauvres tant que le pays n’aura pas renoncé à la guerre.

Il s’agit du dernier film produit par la Tchécoslovaquie, démantelée en mars 1939 par Hitler. Il constitue une adaptation fidèle d’une pièce de Karel Capek et dépeint le combat d’un humaniste idéaliste et pacifiste contre un système de violence et de propagande d’État. Le personnage du dictateur-maréchal, inspiré d’Adolf Hitler, diffuse un message similaire : la guerre doit permettre au pays de conquérir un espace vital qui lui est dû. Le film fut interdit dans tous les pays fascistes. Brièvement visible en France en mai 1939, il a été par la suite censuré et ne sortit véritablement qu’en 1945.

D’origine juive, Hugo Haas, qui incarne lui-même le médecin Galén, a dû quitter la Tchécoslovaquie à l’arrivée des nazis pour la France, puis les États-Unis, où il tournera avec des grands metteurs en scène hollywoodiens pour beaucoup émigrés, comme lui : Jacques Tourneur, Douglas Sirk, Albert Lewin, John M. Stahl.

« Si la valeur historique de ce film est importante, son caractère artistique est un peu faible ; et parler de son contenu idéologique serait superflu. Ce qui ne l’empêche pas de nous toucher par sa chaleur et sa générosité, aussi bien que par l’adresse dramatique de l’auteur et du metteur en scène, qui — en parfaits idéalistes — ont réservé à leur “vilain” dictateur un rôle finalement touchant. » Nino Frank, Pour Vous, n° 546, 3 mai 1939.

Réalisation : Hugo Haas. Scénario : Hugo Haas (d’après l’ouvrage de Karel Capek, La Peste blanche, 1937). Photographie : Otto Heller. Musique : Jan Branberger. Décors : Stepan Kopecky. Montage : Antonin Zelenka, Fannie Hurst. Distribution : Hugo Haas, Bedrich Karen, Zdenek Stepánek, Vaclav Vydra… Durée : 106 minutes. Date de sortie en France : décembre 1945.

Évènement antérieur: 13 novembre
Nous deux
Évènement ultérieur: 13 novembre
Jean Zay, ministre du Cinema