Retour à tous les Évènements

Espoir, Sierra de Teruel

De André Malraux

France | 1939 | 1h28

Présenté par Alain Malraux, neveu d’André Malraux

Espoir.jpg

Il s’agit de l’adaptation par Malraux lui-même d’une partie de son roman L’Espoir (1937), qui puise dans l’expérience de l’écrivain au sein des brigades internationales pendant la Guerre d’Espagne. Le film se concentre en particulier sur la troisième partie du roman, rapportant la mission héroïque des aviateurs dans la Sierra de Teruel et le soutien que leur accorde la population. Cependant, Malraux conçoit moins le film comme une adaptation du livre que comme un outil cinématographique inspiré de l’esthétique soviétique, d’Eisenstein et de Poudovkine, soit un développement parallèle au roman qui utiliserait un langage différent, plus à même de s’adresser au peuple. Ainsi, Malraux souhaitait que son film, tourné en studio à Barcelone ainsi que sur un terrain d’aviation de la région, puisse atteindre le grand public.

Les principaux protagonistes sont interprétés par des acteurs dégottés dans les petits théâtres de Barcelone. Cependant, la guerre représentée à l’écran trouve son pendant dans la situation réelle de production du film : il est réalisé par fragments, le tournage étant constamment interrompu par des coupures d’électricité, des alertes et des bombardements. La musique est composée en France par Darius Milhaud. Malraux réalise originellement un montage sur le modèle soviétique du contrepoint orchestral.

Interdit en Espagne par Franco, le film est censuré en France par Daladier, chef du gouvernement, dès 1939. Jean Zay, qui l’a vu et aimé, ne peut donc pas le présenter « hors compétition » au Festival de Cannes en septembre 1939 comme il en a eu un temps l’intention.

« Ce que nous ne pouvons restituer à nos lecteurs, c’est la bouleversante vérité de ce film fait avec les seuls moyens de la pauvreté et du courage. Le simple récit de ces quelques hommes réunis en escadrille, accomplissant leur mission et allant mourir au sommet d’une montagne, atteint à la grandeur sans qu’on y sente un moment l’effort ou la contorsion. Il a suffi pour cela du ton de la vérité et de ces visages espagnols dont la présence, le naturel et la fierté ont de quoi serrer le cœur quand on pense au destin qui leur était réservé. » Albert Camus, Combat, 11 octobre 1944.


Réalisation : André Malraux. Assistants à la réalisation : Boris Peskine, Max Aub. Scénario : André Malraux assisté de Denis Marion et Boris Peskine (d’après la troisième partie de L’Espoir, 1937). Production : Édouard Corniglion-Molinier. Photographie : Louis Page. Cadre : André Thomas. Musique : Darius Milhaud. Montage : André Malraux, Georges Grace. Distribution : Andrès Mejuto, Nicolas Rodriguez, José Sempere, José Maria Lado, Pedro Codina, Miguel del Castillo… Durée : 90 mn. Date de sortie en France : 13 juin 1945.

Évènement antérieur: 13 novembre
Merveilles à Montfermeil
Évènement ultérieur: 13 novembre
La Bête humaine